Partir en Livre, l'un des premiers temps forts de « la lecture, grande cause nationale »

Date
Chapô

Partir en Livre sera l'un des premiers temps forts de « la lecture, grande cause nationale » annoncée par le Président de la République.

Des milliers d’événements autour du livre et de la lecture participeront ainsi à la renaissance des activités culturelles et collectives.

 

Image
La lecture, grande cause nationale
©Les Beaux Yeux.jpg
Contenu
Texte

À l’occasion de cette 7e édition, la manifestation prend de l’ampleur pour toucher un public plus large. L’événement dure plus longtemps (du 30 juin au 25 juillet 2021), et il a désormais un thème fédérateur – cette année « Mer et merveilles » – ainsi qu’une marraine et deux parrains exceptionnels : Soledad Bravi, Yannick Bestaven et Oxmo Puccino.

Les projets remarquables portés par les régions, les villes et les départements, par les associations, par les librairies et les bibliothèques se multiplient partout en France métropolitaine et ultramarine.

Ce sont ainsi 172 projets qui ont été sélectionnés et soutenus par le CNL pour permettre aux jeunes et à leurs familles de goûter au plaisir de lire et de partager des histoires.
Près de 800 auteurs et 320 librairies seront « sur le pont » pendant toute la durée de la manifestation.

Initiée en 2015 par le ministère de la Culture et organisée par le Centre national du livre (CNL), Partir en Livre part à la conquête de nouveaux lecteurs chaque été depuis 7 ans.
Plus de 3 500 événements sont actuellement référencés sur le site de la manifestation. Ces milliers d’animations sont autant d’occasion de conquérir ou de reconquérir de nouveaux lecteurs, petits ou grands.

 

Texte

Pour Régine Hatchondo, la présidente du Centre national du livre (CNL) :

Aujourd’hui, la lutte contre la baisse du lectorat est coeur de la mission du CNL. Pour conquérir des lecteurs, nous travaillons avec les auteurs, les Drac, le ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports, les collectivités locales et surtout avec le tissu associatif, incroyablement vivace en France. Il faut qu'en disparaisse ce frein psychologique et social sur l’appétence pour le livre.

Et même si c’est le pot de terre contre le pot de fer puisqu’on se bat contre les écrans, les réseaux sociaux, on ne lâche rien.
La lecture comme grande cause nationale est donc une formidable nouvelle !